Édition 2020
Cécile Brochoire

Cécile Brochoire

Cécile Brochoire a commencé son parcours artistique par l’apprentissage de la musique avant de se tourner vers le texte, sensible à la question du langage et de sa transmission. Après une formation de théâtre à l’Université Paris 3 La Nouvelle Sorbonne, elle commence à travailler, envisageant la scène comme une espace où déployer une vision collective de son art. Depuis 2006, elle est installée dans les Hautes-Alpes où elle a fondé la Compagnie Chabraque. Metteur en scène, Cécile Brochoire est particulièrement engagée auprès des habitants de son territoire de vie. Ainsi, ses nombreuses créations laissent une large place à des comédiens amateurs, jeunes et moins jeunes, qu’elle conduit à la découverte d’auteurs vivants pour de fructueux dialogues avec le monde (Wajdi Mouawad, Frédéric Sonntag, Sonia Chiambretto, Jean-René Lemoine, Philippe Dorin, Dario Fo…).
En août 2017, elle retrouve la scène aux côtés de Michaël Dian pour une lecture en musique du Petit garçon qui avait envie d’espace, de Jean Giono sur une musique de Benoît Menut. Ce spectacle, simple et lumineux comme la langue de l’écrivain manosquin, est donné plus de trente fois, dans les écoles et les bibliothèques des Hautes-Alpes. L’enthousiasme suscité par cette lecture en musique lui ouvre les portes des festivals de création musicale : Tous en Sons (Marseille), Autour du Ventoux (Vaison-la-Romaine), Présences Féminines (Toulon), Ars Terra (Hauts de Seine) etc…
Désireuse de poursuivre cette collaboration originale liant texte et musique, elle suggère une collaboration avec Laurine Roux, une jeune autrice installée, comme elle, dans les Hautes-Alpes. Ce sera Chant de coton, dont la compositrice Florentine Mulsant a signé la musique, créé en juillet 2019 dans le cadre de la 23e édition du Festival de Chaillol. Elle travaille actuellement à la mise en scène de Burnout d’Alexandra Badéa (La Passerelle, Scène Nationale de Gap) pour laquelle elle partagera le plateau avec le comédien Pierre Laneyrie.