Édition 2020
Michaël Dian

Michaël Dian

Michaël Dian est né à Marseille. Pianiste de formation, il a reçu, adolescent, l’enseignement de Pierre Barbizet, musicien à l’érudition encyclopédique et humaniste. Ce maître de musique l’initie à une conception exigeante et généreuse de son art, bruissante d’interrogations philosophiques et éthiques. Ces conversations inaugurales ont constitué les premisses d’un geste musical qui cherche, par l’oeuvre, la relation à l’Autre. Vient ensuite l’effervescence des années parisiennes, inaugurées par son entrée au Conservatoire National Supérieur de Musique, période qui se clôt par des Premier Prix de piano, de musique de chambre et de pédagogie fondamentale, récompenses bientôt doublées du Certificat d’Aptitude aux fonctions de professeur. Il conjugue pendant plus de vingt ans une responsabilité d’enseignant à une activité intense de concert, comme pianiste, chef de choeur ou d’orchestre, conduit ses premières productions pour la scène où se rencontrent des artistes issus d’autres univers artistiques, du théâtre à la danse, en passant par les arts du cirque et de la marionnette.
En 1997, entouré de quelques amis musiciens réunis pour l’occasion, il fonde le Festival de Chaillol dans les Hautes-Alpes. Comme directeur, il met en œuvre une démarche originale de diffusion de la musique au cœur d’un territoire rural de montagne, progressivement remarquée par les artistes et les institutions de la musique. En 2018, il est décoré du grade de Chevalier des Arts et des Lettres par Françoise Nyssen, alors Ministre de la Culture, qui reconnaît la valeur de son engagement et attribue à l’Espace Culturel de Chaillol l’appellation Scène Conventionnée d’intérêt national Art en territoire. Michaël Dian est associé au Départements des Arts de la faculté d’Aix-Marseille. Il accompagne les étudiants de musicologie à la découverte de l’histoire des politiques publiques de la culture, des différentes facettes du monde de la production musicale. Jouer, enseigner et produire sont les trois modalités de son engagement d’artiste, essentielles et complémentaires, autour desquelles il organise son parcours de musicien.